Cinéma et bouche à oreille

Cinéma et bouche à oreille

Des records ont été récemment battus pour les superproductions ces 10 dernières années entre les Avatars, Avengers ou encore la trilogie Batman de Nolan. D'autre films tout aussi populaire comme John Carter malgré l’énorme promo qui avait accompagné son lancement, a quasiment disparu des salles trois semaines après sa sortie.

A l’inverse, un autre film français, moins polémique, sans doute moins ambitieux et bénéficiant d’une publicité infiniment moins tapageuse était en passe de crever l’écran au sens propre du terme.
Oui, Intouchables a atteint la barre des 17 millions de spectateurs et est monté sur le podium des cinq films français les plus courus derrière les Chtis, La Grande Vadrouille, Astérix et Cléopâtre et Les Visiteurs. Pas tous des chefs d’œuvre, certes mais le cinéma n’est pas que le septième art.
C’est aussi et surtout une industrie. Avec ses codes, ses défauts et un paradoxe qui, lui, n’a rien d’industriel. Le succès d’un film est parfois inversement proportionnel au plan média accompagnant son lancement.
A une époque, un film avait besoin de la pub, la publi-promo, et la complaisance de la télévision censer encenser la bobine sans même l’avoir vue.

Aujourd'hui, nous sommes en 2016 et ça ne passe plus. Le matraquage sur petit écran ne garantit plus le succès sur grand écran. Nous sommes en plein BOOM de la Génération Z. Une génération préfère les images au texte.

Emojis, photos, vidéos et GIF remplacent de plus en plus facilement les conversations écrites et facilitent le partage de ses émotions. Ce qui signifie que le contenu partagé est court et clair, ce que l’on commence à appeler “le Snacking” de contenu.

Vin Diesel est un bon exemple.
En effet, avec ses 100 millions de fans sur facebook, cet homme est capable à lui seul de faire la promo de ses films.

Et c’est finalement très moral. Le bouche à oreille plus puissant que les bandes annonces. Les spectateurs plus forts que les critiques. Comme le dit une très jolie citation de Brian Koslow devenue proverbiale.

"Il n'ya pas de publicité aussi puissante qu'une bonne réputation qui voyage rapidement".

Brian Koslow

Written by Mista

Website: http://www.lldce.com

0 comments

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.